Les incontournables

LA PLAGE

Familiale et tranquille, la plage de sable fin de Blonville-sur-Mer s’étend deux kilomètres et affiche plusieurs ambiances. Juste après Bénerville-sur-Mer, elle s’étale au pied des falaises et reste uniquement accessible à marée basse. La plage Laforge dans le centre-ville est bordée de petites planches qui longent un club pour enfants et un club de voile. C’est là que se louent cabines, parasols et transats. La plage des goblins est le point de départ à l’ouest vers le marais et ses balades nature. Tout l’été, des animations se déroulent sur le sable dont des concours de châteaux, de l'Archery Tag et des déambulations musciales sur les planches…

   @Noëlle Lhuillier

ACCES
Accédez à la plage par les rues suivantes : Rue de Hoinville, Rue Louise, Rue Laforge, Boulevard Marcelle Lechanteur, Rue Pierre Jacquot, Rue Chevalier, Avenue Michel d’Ornano (face au Camping de la Plage et face au Marais). Vous trouverez des places de parking dans toutes les rues menant à la plage et leurs rues perpendiculaires. Ce sont des lieux de stationnement gratuit.
Vous trouverez également un parking en zone de stationnement bleue entre la rue Jean Duchemin et l’Avenue Michel d’Ornano au niveau de la Pharmacie Centrale ainsi que sur la place du marché.
L’accès aux animaux est interdit du 1er avril au 30 septembre de 10h à 19h.
En dehors de ces horaires ils devront être tenus à une distance de 100 mètres de planches et des villas. Ils doivent être tenus en laisse ou attelés.

SURVEILLANCE
Les plages de Blonville-sur-Mer sont surveillées du 1er juillet au 31 août tous les jours de 11h30 à 18h30.
Elle possède deux postes de secours : plage Laforge (02.31.87.92.94) et plage des Goblins (02.31.87.81.90)


   



LE MARAIS DE BLONVILLE-VILLERS

Situé entre Villers-sur-mer et Blonville-sur-mer, le marais de 110 hectares se compose de prairies humides, de canaux et de fossés est d’une grande richesse écologique. Malgré sa proximité avec la mer, il s’agit d’un marais d’eau douce alimenté par les eaux de ruissellement de quatre bassins versants naturels situés sur les coteaux qui le bordent. 

       

Le marais est un espace aménagé par l’homme. Avant le Moyen-Age, ce lieu était une vaste roselière d’eau douce protégée de la mer par un cordon de dunes. Puis les hommes ont creusé des canaux pour drainer les terres. Les parcelles ainsi délimitées ont servi au maraîchage, à la culture de céréales et surtout à la pâture. Cette occupation humaine a créé un milieu d’une belle richesse écologique. Aujourd’hui, cet espace est classé comme Zone Naturelle d’Intérêt Faunistique et Floristique.
Espace naturel sensible, protégé en partie (une quarantaine d'hectares) par le Conservatoire du littoral, le marais possède une faune et une flore diversifiées. Dans ses prairies poussent des plantes hygrophiles (supportant des inondations prolongées), telles que des phragmites, joncs et carex. Ce milieu fournit abri, nourriture et "aire de repos" à plus de 150  espèces d’oiseaux, résidents permanents ou de passage vers leur lieu de reproduction (au printemps) ou d’hivernage (en automne). Plutôt le matin ou en fin de journée, il est possible de les observer et/ou de les entendre. La cime des peupliers a été spécialement aménagée pour permettre aux cigognes de s'installer et de nicher. On y observe également des espèces nationalement protégées d’amphibiens et de reptiles.


En accès libre toute l'année:
Où? Depuis le parking de la gare, la rue Henry Millet ou la rue des Tennis
Comment? A pied, à vélo, en poussette ou à cheval...venez comme vous êtes !

      
@Gilles Malençon
 


 

LA CHAPELLE N-D DE L'ASSOMPTION

La chapelle dédiée à Notre Dame de l’Assomption qui sert d’église à la paroisse de Blonville-sur-mer offre l’exemple original d’une construction où les techniques et matériaux modernes sont associés à l’inspiration des bâtisseurs de cathédrales médiévales. Le peintre Jean-Denis Maillart et le chanoine Duvieu qui le guida en furent les heureux artisans. Ces fresques peintes sur le ciment des murs entre 1960 et 1962 s’inspirent du même esprit et utilisent le même symbolisme que nos cathédrales. La continuité de l’Ancien et du Nouveau Testament s’y affirme au choeur du sanctuaire, par la série des patriarches et des prophètes d’un côté et de l’autre, celle des douze apôtres. La médiatrice entre les deux pour l’accomplissement du dessein de Dieu, c’est la Vierge Marie. Les six grands panneaux de la nef évoquent les étapes majeures de sa vie, de l’Annonciation à l’Assomption.

         

Accès:
Où? Rue Pasteur
Quand? Visites libres du lundi au vendredi de 10h à 12h, le samedi de 10h à 18h.
Messe chaque samedi à 18h.
Livre les "Fresques murales de Jean-Denis Maillart" en vente au Bureau d’Information Touristique de Blonville-sur-mer.

 


L'EGLISE N-D DE LA VISITATION

L’église de Blonville – Terre, Notre-Dame de la Visitation (XIIème siècle), a déjà une longue histoire de presque mille ans derrière elle ! On date en effet une partie du clocher du XIIe siècle. Son histoire est inséparable de celle de Blonville-sur-Mer. Le lieu où est construite l’église peut paraître de nos jours incompréhensible, avec le développement depuis la fin du XIXème de Blonville-sur-Mer sur la côte mais durant les siècles passés, la population de la ville était essentiellement rurale et la bordure côtière leur paraissait inhospitalière. Notamment avec le marais qui était beaucoup plus étendu qu’à l’heure actuelle.

   

En 1859, l’archéologue Arcisse de Caumont livre une description précise de l’église actuelle. Elle est orientée Est-Ouest, comme pour toutes les églises. Ce qui apparaît être le plus ancien sont les bases du clocher et du Chœur, datées des XIe et XIIIe siècles. Sans doute l’édifice primitif occupait le Chœur et le clocher actuels. Ce modeste ensemble est complété à partir de la fin du XVe siècle par une grande nef. Cet agrandissement prend place après la fin de la Guerre de Cent Ans durant laquelle la Normandie avait terriblement souffert de la présence des troupes anglaises et françaises et de leurs mercenaires. La fin du XVe siècle, qui correspond à la Renaissance, voit un remarquable développement démographique soutenu par un accroissement des ressources, principalement agricoles, et des richesses. Des constructions de ce type sont alors à nouveau possibles.

L’Association pour l’église Notre-Dame de la Visitation propose des visites en été

 

 

 

 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.